Pour une autre éducation

Réflexions pour d'autres formes de transmission du savoir,

 sans soumission et sans hiérarchies

Service gratuit simple et accessible à tous

Créer un site web design

L'éducation - Le système éducatif actuel ou"Comment programmer un enfant".

Dans la reconstruction d'une nouvelle société, la priorité qui s'impose clairement est l'éducation. La société idéale, l'objectif à atteindre, devra être une société ou chaque individu quelque soit son âge, sa couleur, son sexe, ses opinions... puisse apprendre tout au long de sa vie. C'est un des principes de l'éducation populaire proposée par les anarchistes avec les méthodes d'éducation alternatives (type Freinet ou autre) appliquées dans certaines écoles (l'école libertaire de Bonaventure à Oléron par exemple). Une société, donc, ou la Culture, les Arts et les Sciences sont accessibles à tous gratuitement, sous de multiples formes, sur tous les supports possibles pour faire progresser le niveau intellectuel moyen en encourageant la création, la connaissance, la compréhension, la logique dans une "école perpétuelle".

Il faut diversifier les méthodes d'apprentissages, le fond et la forme des cours. L'expérience doit accompagner la théorie et celle-ci ne doit pas être dispensée en vrac: L'éducation dans les écoles actuelles du premier cycle s'apparente plus à un bourrage de crâne de données diverses présentées sans lien apparent ou à un apprentissage d'outils et de méthodes isolées dont on ne nous explique pas l'utilité concrète.

Au lieu d'une ouverture d'esprit et de l'envie d'apprendre de connaître et de comprendre, c'est l'ennui et le dégoût que provoque souvent ce système éducatif. C'est l'échange de connaissances et de points de vue entre individus, le débat, l'enrichissement au contact des autres et l'émulation qui doivent être encouragés, et non la compétition, or, on nous apprend dès notre plus jeune âge à considérer l'autre comme un ennemi. Les élèves en difficulté doivent être particulièrement soutenus et aidés, et non exclus. Il est prouvé que l'intelligence dépend beaucoup moins de l'hérédité que de l'environnement dans lequel s'est développé l'individu, et même en cas de faiblesse mentale, le phénomène n'est pas irréversible. En effet une étude portant sur des personnes en difficulté montre qu'un changement de milieu socio-éducatif, apporte un gain, en moyenne, de 19 points de QI.
Il est évident que l'influence du patrimoine génétique d'un individu est, sinon nulle (les spécialistes en débattent encore) au moins négligeable, comparée à celle de l'environnement social, familial, amical, professionnel, éducatif, géographique, culturel, médiatique... Ce que certains considéreront parfois comme des traits de caractères héréditaires ne seront que des acquis marqués par l'empreinte de l'influence parentale. D'ailleurs selon les généticiens, les hommes sont identiques à 99.95%.
L'intelligence est une notion très complexe à définir. Il y a plusieurs formes d'intelligences, certains en trouvent 7, par exemple, on peut distinguer l'intelligence logique, pratique, émotionnelle, conceptuelle, spatiale, l'intelligence de soi et celle des autres... Je pense qu'on dispose de tout un dégradé, d'une infinité d'intelligences mais que les niveaux de toutes ces formes d'intelligences sont variables selon les personnes et même pour un individu (selon l'entraînement, la fatigue, les facteurs extérieurs...), il est probable qu'un manque dans telle ou telle aptitude peut déclencher une compensation dans un autre domaine comme dans le cas de la perte d'un sens: L'aveugle aura un toucher et une ouie plus sensibles. De même, un autiste pour qui l'aptitude à communiquer sera bloquée, pourra développer d'autres fonctions de son cerveau telle que la mémoire.
L'intelligence, tout comme la mémoire ne s'use que si l'on ne s'en sert pas. On peut développer toute forme d'intelligence par l'exercice, de même qu'on accroît ses capacités physiques par l'entraînement. C'est pourquoi il est possible de combler ses "lacunes mentales". La détection de ces lacunes est impossible à un individu isolé car il ne peut avoir conscience de ce qu'il n'a pas, alors que la confrontation avec autrui lui apportera une autre conception du possible, des potentiels humains. Nous avons tous ces lacunes, il n'y a que par la diversité des fréquentations qu'on peut les combler. Les différences culturelles, raciales... entre les individus doivent être considérées comme une force, comme une richesse potentielle.

A propos d'intelligence, voici ce qu'Albert Einstein disait du système capitaliste:

                        "Le capital privé tend à se concentrer dans quelques mains... Le
                        résultat de ces développements est une oligarchie du capital
                        privé dont la puissance colossale ne peut être réellement
                        contrôlée même par une société politiquement organisée de
                        façon démocratique. Ceci est vrai puisque les membres des
                        organisations législatives sont choisis par des partis politiques,
                        financés en grande partie, ou, en tout cas, influencés par des
                        capitalistes privés qui, pour des raisons d'ordre pratique,
                        séparent l'électorat de la législature."

                       "Ceci a pour conséquence que les représentants de la population
                        ne protègent pas suffisamment efficacement les intérêts des
                        parties sous privilégiées de celle-ci. De plus, dans certaines
                        conditions, les capitalistes privés contrôlent inévitablement,
                        directement ou indirectement, les sources principales
                        d'information (presse, radio, enseignement). Il est donc
                        extrêmement difficile, et, en réalité dans la plupart des cas tout à
                        fait impossible, pour un individu de parvenir à des conclusions
                        objectives et d'utiliser intelligemment ses droits politiques."

                        Remarquons également que "la situation prédominante dans une
                        économie basée sur la propriété privée du capital se caractérise
                        par des principes incluant de façon primordiale, le fait que la
                        production est poursuivie dans un but de profit, et non dans un
                        but lié à l'utilisation de celle-ci."

Blog de Fabien Bon